Articles

Per Alm et la mauvais utilisation de l'énergie par le cerveau bègue (2021)

Image
Mais où était donc passé le chercheur suédois Per Alm ? Et bien Per Alm, il vient de sortir une revue fleuve dans laquelle il émet l'hypothèse que le cerveau bègue utilise mal son énergie. Et pour appuyer ses dires, il cite les études récentes, comme la génétique, ou le papier de Maguire sur les astrocytes et la dopamine. Son papier s'intitule : (cliquer pour voir la page originale)  Stuttering: A Disorder of Energy Supply to Neurons ? Je ne me suis pas plongé dedans ; il serait intéressant de savoir exactement où il veut en venir. Serait-ce son nouveau cheval de bataille ? Voici le résumé sur la page d'origine : (en français approximatif, traduit par Microsoft Edge...) Le bégaiement est un trouble caractérisé par une perte intermittente du contrôle volontaire des mouvements de la parole. Cet article sur l’hypothèse et la théorie se concentre sur la proposition que le bégaiement peut être lié à une altération de l’apport d’énergie aux neurones. Les résultats de l’électroenc

Un magazine, et une application, ça vous dirait ?

Image
Seriez-vous disposé à acheter un magazine tiré de "Un Olivier sur un Iceberg" ?  Seriez-vous disposé à mettre quelques euros dans une application qui tente de résumer les données, et qui serait constamment mise à jour ? C'est la question que je me pose en ce moment.  L'Iceberg n'a, jusqu'ici, jamais rien proposé de payant. Pourquoi ce changement ? Parce que, paradoxalement, je pense que proposer quelque chose de payant peut attirer plus de lecteurs.  Parce que, jusqu'à présent, la portée de mon travail est insuffisante. La simple présence d'une application sur les plateformes de distribution a une importance non-négligeable. Parce que ce sera en couleur, et au moins trois fois par an. Laissez-moi des commentaires !  Les obstacles techniques ne sont pas négligeables, étant donné le petit marché. L'application rassemblerait beaucoup de données, pas forcément faciles à traiter pour une personne seule. Et puis il y a le codage en lui-même. Pour le maga

SMT en Italie - (et Page Facebook en panne)

La Page Facebook d'Un Olivier sur un Iceberg est en train de me lâcher, c'est presque aussi agréable que de perdre ses clés. J'ai demandé de l'aide à FB, mais je ne m'attends pas trop à avoir une réponse... Alors, retour sur le bon vieux blog. J'ai moins de portée, mais ce n'est pas désagréable du tout. Des chercheurs Italiens publient un article optimiste sur la SMT :   Speech Fluency Improvement in Developmental Stuttering Using Non-invasive Brain Stimulation: Insights From Available Evidence - PubMed (nih.gov)

"Un, pu, pu, pu, pudding", de Pierre Varési

Image
Pierre Varési est un aquarelliste, écrivain et une ex-personne bègue. Son dernier ouvrage, écrit à la troisième personne, se lit en deux heures maximum, et est un modèle de "simplicité" et d'efficacité. Là où certains essaient -à tort- de se compliquer la plume avec des grandes envolées lyriques qui se répandent sur des pages et des pages (et se plantent la plupart du temps), Pierre Varési décrit simplement- mais intelligemment "la routine" de l'enfant bègue, en quelque sorte, puis, plus rapidement, celle de l'adulte. Je pensais être blasé des témoignages des personnes bègues, ce petit livre m'a rafraichi et piqué au vif. En bonus, le livre ne contient aucune allusion à la science, ce qui, plutôt que de risquer des erreurs, est finalement une bonne idée. Simple, intelligent, court, efficace. Coup de coeur Iceberg, donc. Vous pouvez retrouver le livre à commander sur le Facebook des Aquarelles de Pierre Varési.  
Image
Amber Dance 09.02.2020 https://www.knowablemagazine.org/article/mind/2020/new-neuroscience-stuttering La nouvelle neuroscience du bégaiement Après des siècles de conception erronée, la recherche a finalement relié le trouble de la parole à des altérations du cerveau et de certains gènes -et de nouveaux traitements pourraient se profiler à l'horizon. Gerald Maguire bégaie depuis l'enfance, mais vous ne l'entendrez pas en lui parlant. Au cours des 25 dernières années, Maguire — un psychiatre de l'Université de Californie, Riverside — a traité son trouble avec des médications antipsychotiques, non officiellement approuvés pour ce problème. Seul une extrême attention vous permettra d'entendre un faux pas occasionnel sur des mots multisyllabiques comme "statistically" et “pharmaceutical”. Maguire est en bonne compagnie : plus de 70 millions de personnes à travers le monde bégaient, dont 3 millions d'Américains – cela signifie qu'ils ont des difficu